Le printemps est là

– Mars 2023 –

Le mois de mars est traditionnellement celui de la défense du droit des femmes, avec le 8 mars en point d’orgue et de nombreuses manifestations sur ce thème ont eu lieu durant ce mois.
Cette année, en amont de la journée internationale des droits des femmes, « SOS MEDITERRANEE » a publié un recueil de témoignages de neuf femmes secourues par ses navires humanitaires. Des récits bouleversants qui rendent compte du courage et de la ténacité de ces femmes rescapées face à l’adversité. Elles évoquent les raisons de leurs départs de leurs pays d’origine, leur passage en Libye qu’elles qualifient d’« enfer » ou encore la place particulièrement dangereuse qui leur est assignée dans les embarcations de fortune. Une matinée sur ce thème a été accueillie dans notre mairie de secteur le 4 mars dernier. Voir la vidéo

Le 18 mars, Les élus de secteur ont participé à un premier « café citoyen » à la Belle de mai : Il s’agit d’un dispositif permettant aux habitants de rencontrer leurs élus de secteur de façon conviviale, dans la proximité. Cette première expérimentation a été bien reçue car elle permet de partager de l’information et d’échanger de manière informelle sur les sujets qui préoccupent les habitants comme le projet du tram ou la réouverture du bureau municipal de proximité qui doit se faire avant l’été. D’autres « cafés citoyens » seront organisés prochainement dans d’autres lieux du secteur, la difficulté étant de trouver des lieux stratégiques pour que ces rencontres soient fertiles.

Ce mois ci est aussi celui où l’Education Nationale annonce les fermetures/ouvertures de classes, c’est-à-dire de postes d’enseignants pour la rentrée de septembre 2023. Dans ce cadre, l’école élémentaire François Moisson (13002), située en zone prioritaire REP +, devait perdre un poste en CP mais la mobilisation des parents d’élèves, soutenus par la mairie de secteur ont réussi à faire modifier la décision de l’Inspection académique et je m’en réjouis.

J’ai assisté à un séminaire sur l’obésité infantile proposé par Mme Rubirola, adjointe à la santé, avec un plan qui va se déployer sur des arrondissements ciblés en fonction d’un diagnostic préalable, dont le 3ème arrondissement. L’obésité infantile est déterminée par des facteurs sociaux, culturels, commerciaux et environnementaux et ces déterminants se cumulent dans certains secteurs de la ville. Elle a des effets négatifs directs sur la santé et le bien-être des enfants et ce jusqu’à l’âge adulte. Toutes les études internationales mettent en évidence que l’obésité est un véritable terreau des maladies chroniques graves voire handicapantes (maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension, du diabète de type II et de la survenue de cancers …).
Le plan contre l’obésité infantile lancé par la ville de Marseille prévoit la mise en place d’ateliers d’échanges entre élus suivi d’ateliers techniques avec les différents services concernés, ainsi que la mise en place d’un observatoire de l’obésité infantile. Les actions seront ensuite déployées sur plusieurs publics : Femmes enceintes/1000 premiers jours, enfants 0/3 ans et enfants 3/6 ans.

J’étais présente également ce mois-ci à l’inauguration du festival Babel Minots. C’est un festival de musique s’adressant aux enfants avec des spectacles et concerts pour les enfants, notamment dans les écoles ainsi que des rencontres professionnelles et des actions éducatives et culturelles. Il propose plus de 40 représentations dans 16 lieux de Marseille. Durant 12 jours, toutes les formes de spectacles pour enfant sont explorées via des concerts, des contes, des siestes sonores, des ciné-concerts, du théâtre musical… « Babel Minots défend l’accès à l’art dès le plus jeune âge (dès 6 mois) avec un parcours et une offre conséquente dédiée à l’éveil artistique et culturel. Les rencontres professionnelles proposent des tables rondes, des ateliers, des temps de formation et des conférences rassemblant les acteurs nationaux de la filière pour aborder les thématiques actuelles qui traversent les spectacles jeune public et sont les enjeux de nos futurs : l’égalité de genre, l’environnement, le vivre ensemble, la santé. »

Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, l’immeuble du Gyptis 1, dans le 3ème arrondissement a été évacué le 14 mars. Les habitants de cet immeuble insalubre, devenu dangereux, ont été mis à l’abri. En savoir plus sur l’habitat indigne

Pour terminer, ce mois de mars a été ponctué d’actions et de manifestations pour protester contre la réforme des retraites. En effet, le 20 mars dernier, le projet de réforme des retraites a été définitivement adopté par l’Assemblée nationale, suite au rejet des deux motions de censure déposées le 17 mars et après le recours à l’article 49.3 de la Constitution par la Première ministre le 16 mars pour faire adopter le texte. Le vendredi 14 avril prochain, c’est le Conseil constitutionnel, ayant été saisi, qui se prononcera sur le projet de loi de réforme des retraites. Les mobilisations continueront donc au moins jusqu’à cette date.

Photo : école maternelle Strasbourg (13003)

%d blogueurs aiment cette page :